Burnout : le prévenir ou se reconstruire après

 

Burnout : le prévenir en dépassant le stress chronique, se reconstruire après en se réappropriant une identité professionnelle renouvelée

 

Prévention du burnout

Prévenir le burnout (ou épuisement professionnel) consiste à gérer et dépasser le stress chronique au travail, puis à prévenir sa réapparition.

Par un accompagnement couplant coaching et hypnose, prévenir le burnout consiste donc à apprendre des techniques de gestion du stress, à identifier les facteurs déclencheurs du stress chronique et à s’interroger sur les différentes dimensions de soi:

  • sa gestion de l’espace
  • sa gestion du temps
  • ses représentations et ses valeurs
  • son identité personnelle et professionnelle
  • sa capacité à poser des limites et à prendre des temps de repos

Le burnout provient d’un surmenage, d’une surcharge de travail, de sur-stimulations, d’un stress chronique qui dure depuis des années. Il résulte d’abord et avant tout d’un épuisement physique, qui va déboucher sur un épuisement émotionnel. Il faut s’en préoccuper car, dans les cas les plus sérieux, cet épuisement peut entraîner des problèmes de santé importants et irréversibles ou une dépression, pouvant aller dans les cas les plus graves jusqu’au suicide.

Reconstruction après un burnout

Un travail d’accompagnement spécifique couplant coaching et hypnose, permet plus rapidement de redéfinir et reconstruire son identité professionnelle.

Comme dans un processus de prévention, l’accompagnement consistera à apprendre à mieux gérer son rapport au temps, à l’espace, à clarifier ses valeurs et en particulier la valeur travail, à savoir comment pratiquer l’affirmation de soi, à reprendre confiance dans ses capacités, compétences, qualités, savoir-agir pour retrouver le chemin du vouloir-agir puis du pouvoir-agir.

En effet, il est tout à fait possible de se reconstruire après un burnout et de dépasser les manifestations émotionnelles (troubles du sommeil, fatigue intense, irritabilité, pensées qui tournent en boucle, perturbations majeures de concentration) et de voir régresser des manifestations physiques (pression respiratoire, maux de tête et d’estomac).

Après la  prise de conscience et le repos, la reconstruction passe par plusieurs phases permettant de réintégrer son ancien poste ou bien d’envisager si nécessaire une mobilité interne, un changement d’entreprise ou une reconversion.